Les pieds à coulisse

Constitution

le pied à coulisse, parfois appelé calibre à coulisse, est un instrument de mesure. Il est constitué d’une règle graduée, de becs pour les mesures extérieures, de becs pour les mesures intérieures et d’une vis de blocage. Une partie de cet outil est fixe tandis que l’autre, glissant sur un coulisseau, est mobile.

Catégories

On distingue 3 types de pieds à coulisse.

  • Les pieds à coulisse à vernier. Le vernier permet de lire facilement les fractions de division, d’où une meilleure précision (ex : précision de 1/10, 1/20 ou 1/50e de mm). Le vernier complète donc la règle graduée en apportant une exactitude dans la mesure.
  • Les pieds à coulisse à montre. Ils sont dotés d’un cadran circulaire gradué avec une aiguille.
  • Les pieds à coulisse à lecture digitale. Pour un affichage rapide dans un écran, souvent à cristaux liquides. Ils peuvent être dotés d’une touche de conversion afin de permettre la conversion des millimètres en inch (pouces), et vice versa. Idéals pour des mesures minutieuses grâce à l’électronique.

Fonctions principales

Un pied à coulisse permet différentes applications.

  • Mesurer le diamètre extérieur d’une pièce ou son épaisseur en se servant des becs extérieurs. Ex : pour calculer le diamètre des tuyaux, des objets cylindriques (forets, fraises…)
  • Évaluer le diamètre intérieur d’une pièce, notamment le diamètre de perçage. Les becs intérieurs, placés en haut du pied à coulisse, permettent de réaliser cette opération. Ex : mesure d’un alésage.
  • Établir la hauteur d’une pièce ou sa profondeur. Pour cela, il faut que le pied à coulisse dispose d’une jauge de profondeur se trouvant à l’extrémité de la règle graduée. Ex : mesurer la profondeur d’un trou.
  • D’autre utilisations sont possibles : mesurer l’épaulement, accomplir des mesures comparatives grâce à la fonction « zéro flottant » (pour les pieds à coulisse à lecture digitale)…

Recommandations

  • Avant d’effectuer une mesure, les surfaces du pied à coulisse et de la pièce doivent être nettoyées. L’ébavurage de la pièce peut être recommandé pour une précision accrue. Cette opération consistera notamment à l’enlèvement des barbes (filaments restant attachés au bord d’une partie découpée) et des saillies (parties en relief sur une surface unie).
  • Afin d’éviter une erreur de parallaxe, les graduations doivent être lues verticalement et non pas obliquement.
  • Comme tout instrument de mesure, après utilisation, veuillez le mettre de préférence dans sa boîte de rangement ou, le cas échéant, dans un endroit sûr.

Retrouvez les produits de cet article :

Mentions Légales Conditions Générales Protection des données
Otelo