Comment faire un alésage au tour

L’alésage consiste à usiner avec précision un perçage . Utile en construction mécanique cette méthode d’usinage permet de déterminer le jeu entre deux pièces ou d’effectuer des assemblages emmanchés en force. L’alésage peut être effectué sur un tour équipé avec un outil spécial appelé grain, c’est ce dernier que nous allons voir dans ce tutoriel.

Focus sur les méthodes d’usinages pour réaliser un alésage

Avant toute chose, l’opération doit commencer par un pré-perçage à l’aide d’un foret, d’un diamètre légèrement inférieur à la valeur recherchée. La précision de l’alésage est réaliser directement avec un alésoir à main ou bien un foret aléseur si la valeur recherchée ne varie pas. Il est possible d’usiner différents diamètres d’alésage avec le même outil, pour cela on utilise un alésoir expansible, ou bien un grain monté sur un tour. Cette dernière est la solution la plus précise d’autant plus qu’elle permet de modifier progressivement le diamètre de l’alésage.

Qu’est ce qu’un grain ?

Conçu pour usiner des alésages de précision de l’ordre du 1/100ème de mm sur des pièces de petites dimensions, un grain est un outil de petit diamètre facilement affutable. Composé d’une queue cylindrique de 8 ou 10mm, il doit être associé à un porte -grain qui permet de faire pivoter l’angle d’attaque du grain et de régler finement l’usinage du matériau.L’ensemble est monté dans le porte-outil du tour.

Conseil d’usinage avec un grain

Il est préférable de ne pas réaliser de passes trop fines, car les vibrations sont sources d’imprécisions. Il faut que l’usinage soit réalisé par passes successives en utilisant des valeurs permettant d’obtenir la cote recherchée lors du dernier passage du grain. A noter qu’il est également nécessaire de contrôler la vitesse de rotation et d’avance en prenant en compte le diamètre et le matériau pour limiter les vibrations.

Info +

Veillez à ce que la tête du grain ne vienne pas buter en fond de perçage, pour cela il vous suffit de repérer la profondeur maximale de l’alésage et de le marquer sur la tige de l’outil (à l’aide d’un marqueur) si votre tour ne dispose pas de butée d’arrêt.

Pas à pas

Étape 1

Serrez la pièce à aléser dans le mandrin du tour avec la clé 4 pans spécifique. Réglez la vitesse de rotation de la broche en fonction du diamètre et de la matière à travailler.

Étape 2

Placez un mandrin de perceuse à emmanchement conique dans la poupée mobile après avoir enlevé la contre pointe. Serrez un foret à centrer dans le mandrin.

Étape 3

Pour garantir la précision de l’alésage, c’est la pièce à aléser qui tourne et non le foret à centrer. Celui-ci est positionné exactement dans l’axe de rotation de la pièce et se déplace longitudinalement.

Étape 4

Remplacez le foret à centrer par un foret d’un diamètre légèrement inférieur à la valeur de l’alésage. Avancez-le à l’aide de la manivelle de la poupée mobile jusqu’à obtenir la profondeur recherché.

Étape 5

Replacez la contre pointe dans la poupée mobile pour régler le centrage du grain à aléser serré dans son porte-outil. L’arête tranchante du grain doit se trouver dans le plan horizontal, pour ne pas risquer de talonner.

Étape 6

Avancez le grain en réglant sa position afin que l’arête tranchante soit tangente au perçage réalisé. Continuez à avancer jusqu’au fond du trou pour repérer la profondeur de l’alésage à réaliser.

Étape 7

Mesurez fréquemment, avec toute la précision d’un pied à coulisse ou d’un comparateur, le diamètre de l’alésage pour déterminer le réglage de la position du grain, indiquée par le vernier latéral.

Étape 8

Si le diamètre du grain est proche de celui de l’alésage, il y a un risque de talonner. Déterminante, la position de l’arête tranchante par rapport à l’axe horizontal doit être contrôlée avec précision.

Retrouvez les produits de cet article :

  • Tour à métaux OT224620 750 mm : ref 92224010
  • ALÉSOIR MACHINE EXPANSIBLE : ref 10G08619
  • ALÉSOIR A MAIN HSS DIN 206RN : ref 10G08439
Mentions Légales Conditions Générales Protection des données
Otelo