Filetage manuel

Intérêt :

Le filetage manuel est un procédé permettant de réaliser, à l’instar du taraudage, des rainures en forme d’hélice appelées filets. Toutefois, les filets se trouveront non pas à l’intérieur de la pièce concernée, mais à l’extérieur. Il s’agit donc de transformer une barre en métal en vis, grâce à une filière. Bien que le filetage se pratique généralement sur de l’acier, il peut s’étendre également aux matières plastiques pourvues d’une dureté suffisante (ex : rilsan, nylon…).

Caractéristiques :

Une filière est un outil coupant de forme arrondie constitué de trous. Son diamètre est exprimé en millimètres (mm) et son pas de vis en centièmes de millimètres. Ainsi, une filière de dimension 6 x 100 signifie que le diamètre est de 6 mm pour un pas de vis de 1 mm. Afin de choisir le bon diamètre de la filière, il faut utiliser un pied à coulisse qui mesurera la pièce que l’on souhaite travailler. Plus précisément, les becs extérieurs de cet instrument de mesure permettront de déterminer avec précision le diamètre extérieur de la pièce concernée.

Utilisation :

Pour réaliser un filetage, placez la pièce dans un étau afin d’assurer sa stabilité. Après avoir inséré la filière dans son porte-filière, commencez à visser la pièce à travailler. Afin de faciliter l’évacuation des copeaux, dévissez pour mieux revisser ensuite, et ainsi de suite. Évitez de forcer lors du filetage afin de ne pas abîmer les filets.

Précision :

il est important, au début du filetage, que le porte-filière soit perpendiculaire à la pièce à fileter. Par ailleurs, comme les copeaux issus de ce procédé sont très tranchants, il ne faut pas les enlever à main nue. Très souvent, les filières sont vendues en coffret accompagné de tarauds, puisque le filetage et le taraudage sont des opérations complémentaires.

Retrouvez les produits de cet article :

Mentions Légales Conditions Générales Protection des données
Otelo