L’établissement des pièces ou calepinage

Qu’est-ce que l’établissement des pièces ou calepinage ?

Après la découpe des pièces de bois, ces dernières doivent être montées et assemblées. Afin de faciliter le montage, il faut savoir avec exactitude l’emplacement que chacune occupera dans le futur ouvrage.C’est à ce moment qu’intervient l’établissement des pièces. Cette opération vise à aider à l’assemblage d’un meuble porte également le nom de calepinage. L’objectif est de marquer chaque pièce par des signes conventionnels (symboles codifiés) qui indiqueront leur position. Pour des pièces de mêmes dimensions (épaisseur, grandeur), leur numérotation permettra d’éviter les erreurs (inversions).

Établir des pièces : mise en œuvre

Pour procéder à ce marquage, il suffit d’utiliser une craie grasse ou un crayon de menuisier. L’établissement s’effectue sur la face visible de la pièce (parement) ou sur le chant (bien droit et perpendiculaire au parement). Pour une bonne visibilité et afin d’éviter leur effacement, les signes doivent être ni trop petits ni fait de manière trop légère (appuyer suffisamment sur la craie ou le crayon).
Au préalable, le contrôle de chaque pièce est requis. La qualité du parement et du chant de la pièce est importante car les outils de mesure et de traçage s’utiliseront sur ces derniers. Voici des éléments à prendre en compte : Repérer les défauts du bois comme les nœuds. Vérifier la planéité de la surface. Examiner la disposition des fibres et cernes. Surveiller les variations de couleurs.
Les conclusions de ce contrôle s’avèreront très utiles, notamment : Pour choisir le meilleur emplacement de chaque pièce de bois en dissimulant leurs imperfections et en mettant en avant les parties les plus nobles. Pour déterminer l’emplacement idéal d’une pièce longue dotée d’une courbure afin de permettre son redressement. Associer au mieux les teintes naturelles du bois.

Le langage codé des menuisiers

Les menuisiers effectuent l’établissement des pièces en employant des signes spéciaux préétablis. Quelques exemples ci-dessous :

Il faut choisir les pièces en fonction des dessins et de la teinte du bois. Ainsi, l’assemblage se fait généralement cœur contre cœur et écorce contre écorce. Le contrôle préalable (déjà vu plus haut) des pièces permettra de prendre en compte ces données.

Exemple avec une porte

Retrouvez les produits de cet article :

Mentions Légales Conditions Générales Protection des données
Otelo