Scie japonaise : particularité et entretien

La scie japonaise est un outil appartenant à l’univers du travail du bois et plus spécifiquement des scies à mains. Elle présente des particularités que nous vous présentons ici et des spécificités d’entretien à maîtriser pour prolonger la longévité de son outil de travail.

Particularités

La scie japonaise se démarque de la scie européenne (scie égoïne) sur différents points qui sont développés ci-dessous.

Le sens de coupe

La scie japonaise ne s’utilise pas en poussant mais en tirant. Cette particularité vient de l’orientation de ses dents : elles ne sont pas dirigées vers le bout de la lame mais en direction de son utilisateur. L’avantage est d’éviter la torsion de la lame.

La qualité des aciers

Les lames des scies japonaises sont fabriquées à partir d’un acier dont la dureté est supérieure à ce que l’on trouve habituellement pour les scies européennes. La dureté d’un matériau permet de déterminer sa capacité à résister à la déformation.

L’épaisseur des lames

L’alliance du mouvement de coupe et de la dureté des aciers permet aux scies japonaises d’avoir des lames plus fines, sans recourir à un système de rigidification de la lame. En obtenant un trait de coupe très fin, le sciage s’exécute plus aisément, avec une précision, un rendement et une qualité de coupe notables.

La prise en main

Le manche des scies japonaises se caractérise par sa longueur. Elle permet une meilleure prise en main et rend possible le travail à deux mains. Ainsi, l’effort de coupe est réduit et le rendement est amélioré. Par ailleurs, pour faire corps avec la scie japonaise, son utilisation à une main (avant bras plaqué contre le manche) est possible. Cet emploi est recommandé lors de sciages fins.

La denture

L’écartement entre les dents (ou l’avoyage de la denture) est faible. Concernant les dents, on distingue 2 types de dentures : Denture « travers fil » : les dents sont affûtées selon 3 biseaux (sur 2 faces et une en extrémité) lui donnant la forme d’un sabre. Les fibres du bois sont ainsi bien tranchées et l’évacuation des copeaux est excellente. Denture « sens du fil » progressive : la particularité vient de la taille croissante de la denture. Ainsi, les dents proches du manche favorisent l’amorce de la coupe, tandis que les dents (plus longues) à l’extrémité procurent un rendement optimal.

Entretien d’une scie japonaise

Afin de préserver la qualité de coupe des scies japonaises, quelques recommandations sont à suivre :

  • Rangez-les individuellement afin d’éviter les contacts et les chocs avec d’autres outils.
  • Pour enlever la sciure se trouvant dans la denture, utilisez une brosse douce.
  • Lubrifiez quotidiennement votre lame à l’aide d’un produit non gras et sans silicone.
  • La scie japonaise est destinée au travail du bois. Les contre-plaqués et les agglomérés (sciure et débris de bois avec de la colle) sont exclus car néfastes pour l’affûtage des dentures.
  • Concernant l’avoyage et l’affûtage, ces opérations requièrent des outils spécifiques (Mefuri, limes Uwa Me Yasuri…) ainsi que des techniques particulières.
  • Notre conseil : remplacez vos lames de scie. Rassurez-vous : vos lames de scies japonaises ont rarement besoin d’être affûtées grâce à la dureté de leurs aciers.

Quelles scies japonaises choisir ?

Vous trouverez dans cette illustration des exemples de scies japonaises. Le choix dépend de l’utilisation et du type de coupe que vous devez réalisez.

Retrouver les scies japonaises de cet article :

SCIE JAPONAISE RYOBA
SCIE JAPONAISE KATABA
SCIE JAPONAISE KATABA EXPERT
SCIE JAPONAISE DOUZUKI

Mentions Légales Conditions Générales Protection des données
Otelo