La réparation d’un filetage en 6 étapes

Le filet rapporté, pourquoi faire ?

Que ce soit pour renforcer un trou fileté ou refaire entièrement un taraudage abîmé après la casse d’une vis, le filet rapporté est une solution économique répondant à cette problématique. Tarauder de nouveau à une dimension plus grande risque d’être plus problématique car il faut revoir les assemblages.

De plus, il ne règle pas le problème dans les pièces en aluminium ou plastiques car les filetages restent fragiles.

L’installation d’un filet rapporté reste donc la meilleure solution dans la majorité des cas, car il renforce les filetages et permet de conserver les vis des dimensions initiales.

L’installation d’un nouveau filet à l’aide d’un filet rapporté est maintenant une solution simple et économique. En effet, le vissage ne nécessite plus d’outil complexe avec nez de resserrement, mais une broche de pose.

Les 6 étapes pour réparer un filetage

1 : Extraire les vis cassées dans le pas de vis

Fixez solidement la pièce sur la table de la machine en la serrant dans un étau ou un système similaire. Centrez votre foret extracteur de taraud par rapport au taraud cassé.

Percez un centre dans la surface irrégulière du taraud cassé, à l’aide d’un foret plus grand et plus rigide que celui qui sera utilisé pour retirer le taraud.

Choisissez la taille de foret appropriée. Vitesse de broche recommandée : 1500 à 3500 tr/min. Percez avec une avance constante, réglée manuellement, et arrêtez fréquemment l’opération pour évacuer les copeaux hors du trou.

Une fois le taraud entièrement percé, les morceaux restant s’enlèvent assez facilement à l’aide d’un outil pointu, comme par exemple une pointe à tracer.

2 : Repercer le trou à la bonne taille

Percer de nouveau le trou selon le tableau de correspondance pour tarauder. Dans le cas d’une réparation d’un filetage existant, le perçage doit éliminer l’ancien taraudage. Le chanfreinage de l’avant-trou de taraudage n’est pas conseillé.

3 et 4 : Tarauder à la taille voulue puis contrôler le taraudage

Le taraudage recevant le filet doit être réalisé avec des tarauds spéciaux correspondants au diamètre de la vis. Vérifier à laide d’un tampon de contrôle les diamètres de taraudage, ainsi que la profondeur utile de taraudage dans le cas de trou borgne, où l’épaisseur minimum de la pièce dans le cas de trou débouchant.

5 : Choisir le filet adapté

Helicoil Free Running :

Grande résistance à l’usure et à la corrosion

Tolérances serrées (6H : NFE03051).

Helicoil Screw-Lock :

Répond aux mêmes exigences que les filets Free Running

Comporte en plus un système de freinage qui s’oppose au dévissage de la vis

Helicoil Tangless :

Répond aux mêmes exigences que les filets Free Running

Absence d’entraîneur sur le filet (suppression de l’opération de rupture de l’entraîneur et de son extraction).

6 : Poser les filets

La pose du filet s’effectue en mettant le filet dans la broche de pose. Engager l’ensemble dans le taraudage et tourner la broche pour engager et visser. Pour une bonne implantation, la dernière spire du filet doit se situer à environ 0,25 x pas en dessous de la surface de la pièce. Après la pose du filet, le taraudage obtenu correspond à la classe de tolérance 5H de la norme NFE03051. Le diamètre de l’état libre du filet est plus grand que le diamètre du trou taraudé correspondant. Le rétreint pour l’implantation donne au filet, après pose, une force d’expansion qui lui permet d’adhérer fortement au taraudage et, de ce fait, d’être indesserrable.

Retrouvez les produits de cet article :

 
 

0 commentaire sur “La réparation d’un filetage en 6 étapes”

Les commentaires sont fermés.

Mentions Légales Conditions Générales Protection des données
Otelo