Outillage professionnel et fourniture industrielle

0 800 33 11 11
du lundi au vendredi de 8h à 19h

Partager :
Point Conseil

Les rabots à main pour le travail du bois

Présentation :
il est possible de décliner les rabots en 3 catégories :
• Les raboteuses dégauchisseuses : machines-outils.
• Les rabots électroportatifs : machines électroportatives compactes et maniables.
• Les rabots à main. C’est le seul outil dans le domaine du bois à pouvoir « lever » des copeaux de quelques centièmes de millimètres.
Constitution :
généralement, un rabot à main est composé des éléments suivants :
• Un corps en bois ou en métal (le fût). La partie inférieure servant d’appui est appelée « semelle ».
• Une poignée arrière et un boulon pour le maniement de l’outil.
• Un fer. Il s’agit d’une lame coupante insérée obliquement dans le corps du rabot et qui ressort de quelques millimètres pour permettre le travail du bois. Par ailleurs, un contre-fer est placé contre la lame du rabot pour la bloquer, permettant ainsi de briser les copeaux lors du rabotage. Ces derniers s’évacuent par une ouverture appelée « lumière ».
Fonctions :
le choix du rabot à main dépend de l’utilisation souhaitée. Voici quelques exemples de rabots associés à leurs fonctions principales :
• La varlope : dotée d’une forte lame et d’un corps allongé, elle permet de rendre droit et plat de grandes surfaces (le dressage).
• La demi-varlope : dotée d’une semelle d’environs 38 cm, c’est un outil polyvalent, utilisé aussi bien pour le corroyage (dégrossissage d’une pièce de bois avivée et sciée) que pour le lissage (polissage) d’une pièce.
• Le rabot d’établi : disposant d’un large fer, il est employé pour achever la fabrication d’un objet (le finissage) ou pour le polir afin d’assurer une planéité parfaite (le surfaçage).
• Le riflard : c’est un grand rabot de menuisier, qui permet de donner une forme définitive à un produit en lui retirant le maximum de matière (le dégrossissage).
• Le guillaume : ce rabot de menuisier est destiné au travail sur les feuillures, les tenons et les rainures…
D’autres types de rabots existent (le rabot d’angle, le rabot d’atelier…) permettant d’autres applications sur le bois (affleurer, chanfreiner…).
Recommandations :
le rabot doit être employé à deux mains : une sur le talon (la poignée) l’autre sur le nez (le boulon avant) de l’outil. Le fer doit être réglé de manière précise et doit être affûté. Le rabotage doit se faire dans le sens des fibres du bois pour en éviter l’arrachage et les éclats. La pièce de bois à travailler doit rester fixe, pour cela l’emploi d’un établi peut s’avérer nécessaire. Par ailleurs, pour permettre à la lame du rabot à main de disposer d’un angle d’attaque plus tranchant, il faut très légèrement faire glisser la semelle diagonalement par rapport à l’axe de la pièce rabotée. Enfin, après avoir rétracté la lame, le rangement du rabot doit se faire sur le flanc.
 
outils coupants       outils coupants a plaquettes indexees       accessoires de machines outils       éléments d'assemblage, montage et standards       aciers et matériaux       abrasifs, limes et outils d'ébavurage       machines - outils       transmission et roulements       mesure et contrôle       outils à main et electro-portatifs       soudage et brasage       fluides, air comprime, lubrification       lubrifiants, produits chimiques et equipements de graissage       travail du bois       éléments de fixation       colles, peintures et mastics       hygiene et securite       manutention expéditions levage       équipements éléctriques       équipements de stockage       fournitures et equipements de bureaux       documentation technique