Outillage professionnel et fourniture industrielle

0 800 33 11 11
du lundi au vendredi de 8h à 19h

Partager :
Point Conseil

La scie sauteuse

Cette machine électroportative est utilisée pour réaliser des coupes droites, en courbes, en fenêtre ou en biais. Le sciage est obtenu par une lame placée à la verticale et oscillant de bas en haut. Ce mouvement permet de plaquer la semelle de la machine à la pièce travaillée. La scie sauteuse peut réaliser des découpes dans de nombreuses matières : plastique, métaux, aluminium, faïence, bois…
Les éléments constitutifs de la scie sauteuse :
• Le bloc moteur, la puissance est là : la puissance des scies sauteuses va généralement de 350 à 750 watts.
• La prise en main, le choix de la maniabilité : la scie est dotée d’une anse où se trouve l’interrupteur et le variateur de vitesse. Les machines destinées aux professionnelles sont simplement pourvues d’un pommeau à l’avant.
• L’interrupteur, travaillez sans interruption : on le trouve sous forme de gâchette accompagnée d’un bouton de blocage. Ce blocage en position marche permet à son utilisateur de se concentrer sur le suivi du tracé.
• Le variateur de vitesse, adaptez-vous : la réduction de la course par minute de la lame permet de s’adapter à la matière travaillée. Cette vitesse ne sera pas la même selon qu’on travaille le bois ou le plastique. Pour éviter la perte de puissance, préférez les variateurs de vitesse électroniques.
• La semelle, renversant : il s’agit de la partie servant d’appui à la machine. En fonte ou en tôle, elles peuvent permettre une inclinaison de la scie sauteuse sur les côtés jusqu’à 45°. Pour faciliter le travail des angles, certains modèles offrent même la possibilité de reculer la semelle.
• L’aspiration, pour un travail sans sciure : pour éliminer la sciure, un grand nombre de scies sauteuses possèdent une sortie pour le raccordement à un aspirateur.
• La roulette à gorge, un élément capital : cette roulette assure le maintien latéral de la lame et la guide. Par ailleurs, c’est grâce à cette roulette que les machines dotées du système pendulaire peuvent opérer ce mouvement. Sa lubrification régulière évitera sa détérioration due notamment à son échauffement.
• La fixation de la lame, la rapidité au rendez-vous : oubliez le tournevis ou la clé Allen, maintenant les systèmes de fixation des scies sauteuses se sont améliorés. Plus besoin de visser ! Plus facile et plus rapides, le changement de lame se fait sans outil, via un système de bague (tournez) ou par un levier (tirez).
• Système de visée laser et de lumière, pour une meilleure visibilité : pour un meilleur suivi du tracé, optez soit pour le faisceau laser, qui vous indiquera la trajectoire de la lame, soit pour un système d’éclairage du trait de sciage.
• La soufflerie, pour une découpe sans encombre : un système de soufflerie est parfois intégré au scie sauteuse afin d’empêcher l’accumulation de la sciure sur la lame. La progression du tracé sera facilitée.
Les critères de choix d’une scie sauteuse :
3 critères principaux sont à prendre en considération pour le choix d’une scie sauteuse :
• La hauteur ou profondeur de coupe : il s’agit de l’épaisseur pouvant être coupée par la scie sauteuse. Cette capacité de coupe dépend de la puissance de la machine et du matériau à usiner (ex : bois, métal…).
• La vitesse : elle est mesurée par le nombre de courses de la lame par minute. Il est recommandé de choisir une scie à vitesse variable dotée d’un variateur électronique proposant un choix de 500 à 3000 courses par minute.
• Le mouvement pendulaire : le système pendulaire permet de donner un mouvement particulier à la lame : elle se dirige vers l’arrière lors de la descente, puis revient dans sa position verticale. Les avantages sont nombreux : dégagement plus aisée des copeaux, effort de coupe réduit, réduction de l’échauffement de la lame (descente facilitée de la lame), augmentation de la vitesse de coupe et du rendement. L’amplitude de ce mouvement est réglable par une manette (3 à 4 positions). Ce système est idéal pour les découpes ne demandant pas une grande précision, car il provoque des éclats sur la surface travaillée. Ce système est déconseillé pour la découpe de matériaux fragiles ou pour les lames à denture inversée.
Les lames des scies sauteuses.
La qualité de la découpe dépend en grande partie du choix de la lame.
- La denture : les lames des scies sauteuses possèdent généralement une denture orientée en remontant pour une meilleure « attaque » des matériaux. Toutefois, il existe des lames à denture inversée : les dents sont orientées de manière à attaquer les matériaux en descendant. L’avantage : les éclats à la surface ne sont plus visibles car ils ne sont pas du côté en contact avec la semelle de la machine. Cette denture particulière tend à repousser la machine, il faut donc la maintenir fermement. La forme de la denture, le nombre de faces affûtées… autant d’éléments à prendre en considération et qui vous renseignera sur le rendement et le type de découpe (ex : découpe lente et précise / découpe rapide et grossière).
- L’emmanchement : il s’agit de la partie de la lame qui se fixe dans la scie sauteuse ; il faut tenir compte du type de fixation. Toutefois cette partie de la lame tend à se standardiser et beaucoup d’attaches sont compatibles avec tous les modèles de scies sauteuses.
- Les informations de bases : des indications se trouvant sur l’emballage de vos lames peuvent vous aider à choisir :
> Le domaine d’application : travail sur le bois, l’acier, le plastique…
> Largeur lame : elle conditionne sa capacité à tourner (ex : faire une coupe en courbes).
> Le type d’acier : des informations sur la qualité de l’acier, notamment HSS. Une résistance à l’abrasion et à l’échauffement ainsi qu’une bonne rigidité sont les signes d’une lame de scie sauteuse de qualité. Voici un tableau pouvant vous aider dans le choix de la lame.
Précisons :
Une lame en acier au carbone HCS : lame possédant une dureté moyenne et ayant une certaine souplesse.
L’acier rapide HSS : la lame plus dure mais plus cassante.
Les lames bimétal réunissent la souplesse et la résistance. La denture de la lame est en HSS et le dos est en acier HCS.
Vitesses de coupe recommandées :
Les principaux accessoires :
• Le guide parallèle : cet accessoire se fixe à la semelle de la scie sauteuse. Déconseillé pour le travail sur le bois massif, on l’utilise pour la découpe de matériaux homogènes tels que le plâtre ou le MDF (panneaux en fibre de bois de densité moyenne).
• Protection de semelle : il s’agit d’une semelle en matière plastique qui se fixe sur la semelle de la scie sauteuse. Elle permet d’éviter de rayer ou de salir les matériaux fragiles (ex : Plexiglas). L’astuce : une protection tout aussi efficace est assurée avec du ruban adhésif.
• Le pare-éclat : pièce en verre synthétique arrivant au même niveau que la semelle, il comble le vide autour de la lame. Cela permet de limiter l’apparition d’éclats à la surface du matériau découpé.
Conseil d’utilisation :
• La pièce à scier doit être fixe afin d’éviter tout mouvement, ainsi que les vibrations. L’utilisateur de la scie sauteuse doit se placer à une hauteur de travail lui permettant de suivre l’avancement de la machine et de respecter le tracé.
• Après avoir choisi la vitesse de coupe, la scie sauteuse doit être tenue fermement, la semelle bien à plat. Lors du sciage, l’avancement doit être régulier sans forcer pour ne pas abîmer la lame et la machine. Puisque que la lame coupe en montant, la découpe sera plus nette sur la face du dessous.
Le port d’équipements de protection est préconisé afin d’assurer une sécurité optimale à l’utilisateur. Une paire de gants anti-coupure et des lunettes sont suffisantes.
Applications :
• Pour faire une coupe droite et parallèle au bord d’un panneau : servez-vous d’un guide de coupe parallèle qui se fixe sur la machine.
• Pour faire une coupe droite au milieu d’un panneau : avec des serres-joints, fixez une règle ou un tasseau droit. Il suffit ensuite de guider la semelle de la scie le long de cette règle.
• Pour effectuer une découpe en biais : la scie sauteuse possède une semelle qui s’incline jusqu’à 45°. Desserrez la vis de blocage puis inclinez-la selon l’angle désiré. Attention à la hauteur de coupe initiale car elle sera diminuée.
• Afin d’effectuer une réalisation d’une fenêtre (ouverture dans un panneau) : placez verticalement le nez de la semelle sur la surface. Quand la scie fonctionnera, faire des mouvements de basculement. Toutefois, il est plus facile de faire un trou avec une perceuse et d’y insérer la lame de scie.
• Pour scier un profilé (produit métallurgique de forme déterminée et long), mettez-le dans un étau.
• Le risque de rayure est important lorsque l’on scie sur des surfaces fragiles (ex : verre synthétique). La solution est de poser un adhésif de masquage sous la semelle de la scie.
 
outils coupants       outils coupants a plaquettes indexees       accessoires de machines outils       éléments d'assemblage, montage et standards       aciers et matériaux       abrasifs, limes et outils d'ébavurage       machines - outils       transmission et roulements       mesure et contrôle       outils à main et electro-portatifs       soudage et brasage       fluides, air comprime, lubrification       lubrifiants, produits chimiques et equipements de graissage       travail du bois       éléments de fixation       colles, peintures et mastics       hygiene et securite       manutention expéditions levage       équipements éléctriques       équipements de stockage       fournitures et equipements de bureaux       documentation technique