Outillage professionnel et fourniture industrielle

0 800 33 11 11
du lundi au vendredi de 8h à 19h

Partager :
Point Conseil

La scie à main.

Présentation :
la scie constitue l’un des outils coupants le plus répandu dans les ateliers. Il permet de découper divers matériaux : le bois, le métal, le plâtre en passant par le plastique. Généralement, on distingue deux types de scies :
• La scie mécanique : c’est un outil ou une machine pouvant être électroportatifs. La scie sauteuse, la scie circulaire et la scie à ruban en sont quelques exemples concrets
• La scie à main : il s’agit d’un outil de coupe qui, comme son nom l’indique, s’utilise manuellement.
Un large choix :
il existe un nombre impressionnant de scies à main, ce qui permet de trouver l’outil correspondant le mieux au travail souhaité.
• La scie égoïne : la plus courante, il s’agit d’une grande scie montée sur une poignée et qui permet une coupe droite.
• La scie à dos : dotée d’une lame (le plus souvent rectangulaire) rigidifiée grâce à un profilé (renfort) métallique se trouvant sur son dos. Sa denture est fine, permettant des découpes nettes et précises. Elle est utilisée pour la découpe de baguette, la coupe d’onglet ou dans la fabrication d’assemblage tels que les tenons, les queues d’aronde ou les coupes d’angles de moulure. Cette scie est souvent employée avec une boîte à coupe permettant de guider la lame afin d’assurer une découpe rectiligne et minutieuse.
• La scie à guichet : c’est une sorte de scie égoïne à lame fine pour les endroits difficiles d’accès. Son principal atout est qu’elle offre la possibilité de découper une pièce selon un profil courbé : les travaux de chantournage sont donc possibles.
• La scie à métaux : elle est dotée d’une lame spécifique placée dans une monture en forme d’archet. Elle peut être utilisée pour le travail de métaux et d’alliages (ex : acier doux, mi dur, d’outillage, inox…), mais aussi pour des découpes de plastiques, dont le PVC (polychlorure de vinyle).
• La scie à onglet : il s’agit de la combinaison d’une scie avec un support réglable au millimètre près, permettant de réaliser des découpes d’angles (ex : 45°). Ainsi, elle permet d’exécuter rapidement et avec une grande précision des cadres à 4, 5…ou 12 cotés.
• La scie japonaise, la scie à plaquage, la scie à araser… d’autres types de scies à main existent.
Les lames des scies à mains
le point commun de toutes ces scies à main est l’existence d’une lame dentée. La denture d’une scie varie selon la matière à travailler (bois, PVC ou métaux) et selon son utilisation.
Prenons l’exemple d’une personne souhaitant effectuer des travaux à l’aide d’une scie égoïne. Le choix de cette dernière se fera en tenant compte :
• Du nombre de dents par pouces (2,54 cm). Ainsi, pour les travaux de finition, plus de 8 dents par pouces sont requises. S’il y en à moins, c’est un travail de débit (grosse denture) qui pourra être accompli.
• De la forme de la denture. Ainsi, lorsque l’on souhaite scier des carreaux de plâtre avec une scie égoïne, on choisira une denture ayant la particularité de posséder de larges puits. Ces derniers permettront à la sciure de s’évacuer plus aisément.
L’amélioration des performances du sciage :
• Le revêtement de la lame : il permet de limiter les frottements et d’offrir un rendement supérieur au regard d’une lame de scie classique. Ex : le Téflon, PTFE…
• La matière des dents : ainsi, l’acier trempé permet de rendre la denture de la scie plus résistante et de préserver plus longtemps son affûtage.
• La forme des dents : certaines dentures de scies à main possèdent une géométrie spéciale qui réduit le temps de coupe et assure un affûtage précis. Ex : triple biseaux…
• La poignée : pour garantir un confort d’utilisation et assurer une stabilité de coupe, la matière du manche est importante.
- Bi-matière : prise en main optimal et réduction de l’effort de coupe. Convient pour un usage intensif.
- Bois : confort d’utilisation et solidité.
- Plastique : compromis entre un sciage efficace et un budget limité.
Recommandations :
• Bien qu’habituellement les scies à main s’utilisent en poussant, certaines d’entre-elles, notamment les scies japonaises, s’utilise en tirant.
• La pièce à scier doit être maintenue fixement à une hauteur adéquate. Un serre-joint ou un étau peut être très utile.
• Il est conseillé de se munir d’une paire de lunettes de protection ou d’un écran facial.
• La pièce à travailler ne doit pas comporter d’objet (clous, vis…) susceptibles d’endommager la lame de la scie ou la netteté de la coupe.
• Certaines lames de scie ne disposent pas d’un affûtage permanent, il faut donc les aiguiser en se servant d’une lime d’affûtage. L’épaisseur et la forme de cette dernière seront conditionnées par la taille des dents de la scie.
• Après son emploi, une scie doit être nettoyée puis graissée avec de l’huile et rangée dans un endroit peu humide (pochette de protection, suspendue au mur…).
 
outils coupants       outils coupants a plaquettes indexees       accessoires de machines outils       éléments d'assemblage, montage et standards       aciers et matériaux       abrasifs, limes et outils d'ébavurage       machines - outils       transmission et roulements       mesure et contrôle       outils à main et electro-portatifs       soudage et brasage       fluides, air comprime, lubrification       lubrifiants, produits chimiques et equipements de graissage       travail du bois       éléments de fixation       colles, peintures et mastics       hygiene et securite       manutention expéditions levage       équipements éléctriques       équipements de stockage       fournitures et equipements de bureaux       documentation technique