Outillage professionnel et fourniture industrielle

0 800 33 11 11
du lundi au vendredi de 8h à 19h

Partager :
Point Conseil

A quoi servent les sauterelles de serrage

Les sauterelles de serrage mécaniques et pneumatiques

Les sauterelles de serrage
Pratiques, polyvalentes et économiques, les sauterelles mécaniques et pneumatiques de serrage sont largement utilisées dans l’atelier. Elles simplifient en effet le montage des pièces dans un dispositif en vue de leur usinage sur tous types de machines. Les sauterelles de bridage sont polyvalentes et sont adaptées à l’usinage du métal, du bois ou du plastique. Les sauterelles de serrage rapide apportent fiabilité et sécurité dans tous les dispositifs de bridage sur machine.
Quels types de sauterelles utiliser ?
Une large gamme existe :
Les professionnels utilisent couramment les sauterelles pour gagner en précision et en sécurité lors de l’usinage. Le choix d’un modèle dépend de la forme du dispositif et des contraintes exercées pendant l’opération. Les sauterelles de serrage les plus courantes sont les sauterelles à levier vertical ou horizontal Il existe aussi des modèles particuliers, comme les sauterelles à crochet, comparables aux fermoirs de coffre, ou les sauterelles à tige coulissante. Les sauterelles de serrage utilisent 3 types de systèmes de serrage : mécanique, pneumatique ou hydraulique. Le système de serrage mécanique est le plus utilisé. Le serrage pneumatique est idéal pour les opérations de bridage répétitives. Enfin le système hydraulique est réservéeréservé aux applications de production nécessitant de très grandes forces de serrage.
La gamme proposée par Otelo :
- 2 marques leader sur le marché des sauterelles de serrage : AMF et Sermax

Les sauterelles AMF et Sermax de bridage sont fabriquées dans des matériaux de très haute qualité afin d’assurer une robustesse, une rigidité et donc une précision et une fiabilité de serrage exemplaires.

Sauterelle AMF tirée à levier horizontal avec manche bi-matière ergonomique

Réf 36515102
Sauterelle Sermax lourde avec socle en acier, action en tirant et poussant à serrage horizontal

Sauterelle Sermax Réf 36522314
- La gamme de sauterelles T&O

Les sauterelles de serrage T&O sont destinées à toutes les applications de bridage ou d’assemblage en industrie. Ces sauterelles de très grande qualité sont zinguées et équipées d’une poignée ergonomique ultra résistante. La rigidité et la précision de serrage de ces sauterelles les rendent particulièrement adaptées à une utilisation intensive en production. Elles offrent un rapport qualité/prix exceptionnel.

Sauterelle T&O poussée à levier vertical avec verrouillage de sécurité

Réf 36540425

- La gamme de sauterelles OTG

Les sauterelles de serrage OTG sont idéales pour les applications courantes en atelier. Ces sauterelles mécaniques sont équipées d’une poignée en polyamide et de tourillons en inox pour une meilleure résistance. Elles sont proposées à un prix très attractif.

Sauterelle OTG à tige coulissante avec base forgée

Fixation des sauterelles :

La bonne fixation des sauterelles mécaniques de serrage et leur puissance de serrage sont des éléments principaux, garantissant de bonnes conditions d’utilisation et un bridage des pièces sécurisé. Il est vivement conseillé de fixer leur base par des boulons mécaniques afin de résister aux forces d’arrachement provoquées par l’usinage. Si ces forces sont négligeables ou si le support est suffisamment épais, on peut envisager une fixation par vis à bois ou tirefonds. La forme du montage et la position de l’utilisateur déterminent le choix d’un modèle (à serrage vertical, horizontal ou à 90°), la direction du levier de serrage (poussé ou tiré) et son inclinaison (levier horizontal ou vertical en position de serrage).

Puissance de serrage :

Les sauterelles de serrage sont toujours utilisées en complément : elles nécessitent dans tous les cas d’être intégrées dans un dispositif ou un montage. C’est à chaque utilisateur d’imaginer la forme et le mode de construction d’un montage appropriés à la forme de la pièce à obtenir, à la sécurité, etc. Par ailleurs, la nature de l’usinage conditionne la puissance de serrage nécessaire, exprimée en kilonewton (kN), unité de force. Pour l’évaluer, on peut considérer qu’un kilonewton est équivalent à 100 kg (et non pas égal, car le kilo est une unité de poids). Le mouvement de la pièce par rapport à l’outil et la nature de l’usinage déterminent les forces d’arrachement et la puissance de serrage nécessaire pour les contrer. Les vibrations engendrées par la rotation de l’outil doivent également être prises en compte, et peuvent être éliminées en ajoutant des sauterelles.

L’info en plus La variété des montages et des situations d’utilisation possibles est infinie… Pour cette raison, il est souhaitable de posséder plusieurs types de sauterelles mécaniques de serrage aux caractéristiques différentes, en sachant toutefois qu’elles s’utilisent souvent par paires. Lorsque vous les aurez dans votre atelier, ces outils économiques mais trop souvent ignorés se rendront vite indispensables. Ils pourront être réutilisés au fur et à mesure de vos besoins, car les montages d’usinage durent souvent le temps de la fabrication d’un seul modèle.
Exemple d’utilisation pour le bridage d’une pièce en bois à tenonner :

Etape 1 : Pour ce montage destiné à brider une pièce à tenonner, vous pouvez utiliser deux sauterelles de serrage poussées à levier vertical et serrage vertical puissant (3,7 kN). Fixez les bases de la sauterelle mécanique avec des boulons à collet carré de Ø 8 mm.

Etape 2 : Placez un pare-éclat contre le guide perpendiculaire, puis bridez le montage sur le chariot à tenonner de la toupie. La pièce est solidement maintenue par les deux sauterelles de serrage, plus efficaces que le dispositif de serrage d’origine.

Etape 3 : Il est facile de serrer et de desserrer les pièces bridées par les sauterelles de serrage. La pièce est usinée proprement et avec toute la précision nécessaire grâce à un tasseau formant un pare-éclat, à remplacer régulièrement.

Etape 4 : Trois sauterelles de serrage tirées à levier horizontal et serrage vertical de 1 kN suffisent pour brider cette pièce et servir de poignée à l’utilisateur, car le travail de l’outil à calibrer tend à plaquer la pièce dans le montage.

Etape 5 : Le même type de sauterelle mécanique permet de sécuriser la découpe complexe de cette petite pièce à la scie à ruban. La sauterelle est fixée au bout d’une latte de bois, on fait pivoter la pièce après chaque trait de coupe.

Etape 6 : Ces sauterelles de serrage tirées à crochet (serrage horizontal de 3,5 kN) permettent de fixer rapidement cette rallonge de table conçue pour une scie à ruban. Le positionnement de la table est assuré par deux tourillons.

Etape 7 : La tension du crochet est réglée après mise en place autour de la patte d’accrochage fixée sous la table de la machine. S’il est impossible de fixer une patte d’accrochage, utilisez une sauterelle de serrage à crochet simple.

Etape 8 : Les sauterelles mécaniques s’enclenchent et se libèrent rapidement et facilement, ce qui permet de changer la position de la rallonge de table selon les besoins, pour soutenir les pièces à déligner, ou à couper de long.

 
outils coupants       outils coupants a plaquettes indexees       accessoires de machines outils       éléments d'assemblage, montage et standards       aciers et matériaux       abrasifs, limes et outils d'ébavurage       machines - outils       transmission et roulements       mesure et contrôle       outils à main et electro-portatifs       soudage et brasage       fluides, air comprime, lubrification       lubrifiants, produits chimiques et equipements de graissage       travail du bois       éléments de fixation       colles, peintures et mastics       hygiene et securite       manutention expéditions levage       équipements éléctriques       équipements de stockage       fournitures et equipements de bureaux       documentation technique